competition-nationale-3_3663_249158bsff53

L’Association des Scénaristes et le Festival du court-métrage de Bruxelles ont le plaisir de vous annoncer le nom des 7 projets sélectionnés (sur les 65 candidatures reçues) pour le script-doctoring.

Avec moi de Sonam Larcin

Bluestar de François Vacarisas

L’eau à la bouche de Emmanuelle Huynh

Ils surveillent de David Tcherepanya et Quentin Van Roye

Lapin perdu de Bertrand Lissoir

Sasha de Maïa Descamps

Un petit pas pour l’homme de Pierre Lognay

Du au nombre toujours plus croissant de demandes de retours, exceptionnellement cette année, nous proposons aux participants qui sont en ordre de cotisation à l’ASA une possibilité de retour téléphonique de maximum 15 minutes avec un des membres du jury de sélection.

Attention ! Cette possibilité de retour n’est pas une séance de script-doctoring. Son but n’est pas de proposer de nouvelles pistes de ré-écriture, seulement d’offrir la possibilité aux participants non sélectionnés de savoir ce qui s’est dit de leur scénario lors de la session de délibération.

Pour les intéressés, veuillez envoyer votre demande de retour à l’adresse suivante : court2017@associationscenaristes.be

Un des membres du jury vous contactera ultérieurement pour une prise de rendez-vous téléphonique.

Merci à tous les participants de l’édition 2017, et à l’année prochaine !

L’ASA

MASTERCLASS FABRICE DU WELZ

Vendredi 7 avril de 18h à 20h

à la salle Ciné3 de Bozar

L’ASA (Association des Scénaristes de l’Audiovisuel) est heureuse de vous proposer une rencontre autour du cinéma de Fabrice du Welz.

 

alleluia-pho2

Cela fait maintenant plus de 10 ans que Fabrice tourne obstinément et avec talent des films de genre, chose rare du côté francophone de ce pays. Conjointement à son travail de cinéaste, Fabrice développe un travail critique, une cinéphilie gourmande et exigeante.

Quelles sont les sources qui abreuvent son cinéma ?

Comment le film de genre s’écrit-il ?

S’agit-il de dispositif plutôt que de scénario ?

Quelle place prend la mise en scène dans l’écriture ?

Peut-on parler d’une écriture spécifique liée au genre ?

L’histoire doit-elle obligatoirement passer par des scènes clefs ?

Autant certains de ses films s’ancrent dans un territoire et une temporalité précis, autant d’autres prennent place dans un espace temps indéterminé, comment ce choix s’opère-t- il ?

 

Toutes ces questions ainsi que de nombreux extraits de films entretiendront le feu d’une discussion que nous voulons aussi passionnante que son cinéma.

Cette rencontre sera animée par Laurent Brandenbourger (vice-président de l’ASA)
Où et Quand ?

Vendredi 7 avril de 18h à 20h à la salle Ciné3 de Bozar (Rue Ravenstein 23, 1000 Bruxelles)

Plus d’infos sur: http://www.bifff.net/

A l’issue de la rencontre, un verre vous sera offert par la SACD

unnamed(6)

« Mouvement(s) dans le cinéma belge : migrations et transgressions » est un festivalleke de 4 jours du 14 au 17 mars consacré au cinéma belge en plein coeur de la commune d’Ixelles, et plus précisément au sein de la Maison des Arts de l’Université Libre de Bruxelles. Ce projet est soutenu par Muriel Andrin, professeure, entre autres, du cours d’Histoire du cinéma belge à l’ULB, et par le prix annuel du Fonds Van Huele décerné par la Maison des Arts.

Cet événement combine différentes conférences de maîtres en analyses cinématographiques de l’ULB et la projection de plusieurs films belges à voir ou revoir. Il est en effet l’occasion de célébrer les 27 ans du master en Arts du spectacle, à finalité écriture et analyse cinématographiques de l’ULB, qui forme chaque année de nombreuses personnalités actives dans le secteur audiovisuel belge. Il s’agit également de mettre à l’honneur les 40 ans d’existence des ateliers de cinéma de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ces ateliers d’accueil, de production et d’école ont contribué́ de manière significative à la créativité́ et au développement d’expressions cinématographiques audacieuses et originales et par conséquent à l’avancement du cinéma belge tant sur son territoire qu’à l’étranger.

Le cinéma belge s’est illustré par son dynamisme aussi bien dans le cinéma documentaire que dans celui de fiction, en passant par le cinéma expérimental. Aujourd’hui, ce cinéma voit l’émergence de nouvelles générations d’auteurs qui ouvrent les perspectives de genres cinématographiques et de nouvelles formes de diffusions, tout en gardant à l’esprit les questions liées à ses « mouvements », qu’ils soient migratoires ou transgressifs.

À travers différentes analyses, l’intervention de professionnels du milieu, et un panorama de la situation, nous tenterons de dégager différentes pistes de réflexion sur l’éventuel avenir du cinéma belge tel qu’il se trouve en mouvement par ceux qui le façonnent aujourd’hui.

L’évènement est soutenu par l’ASA et parrainé par Sarah Vanagt, réalisatrice et vidéaste et Fred Castadot, scénariste et président de l’ASA.

 

Plus d’infos sur : https://festivalleke.wordpress.com

Dans le programme, notons :

14 mars 2017

19h30 Cérémonie d’ouverture
20h00 Black (2015) d’Adil El Arbi + Bilall Fallah suivi d’un Questions-Réponses avec des membres de l’équipe du film

15 mars 2017

17h00 « Métamorphoses urbaines : l’influence des (im)migrations sur la représentation cinématographique de la ville » : Conférence de Cayetana Carrion et Patrick Tass, maîtres en arts du spectacle à finalité Écriture et Analyse cinématographiques

18h30 Masterclass avec François Pirot, réalisateur et scénariste, animée par Adrien Corbeel, maître en  écriture et analyse cinématographiques
20h00 Eurovillage (2016) de François Pirot suivi d’un Questions-Réponses avec le réalisateur

16 mars 2017

18h30 « Lieux des possibles : paysages et genres cinématographiques belges » Conférence de Bertrand Willems et Kevin Giraud, maîtres en arts du spectacle à finalité Écriture et Analyse cinématographiques
20h00 D’Ardennen (2015) de Robin Pront suivi d’un Questions-Réponses

17 mars 2017

17h00 Table ronde + drink avec des professionnels du cinéma belge de divers horizons , animée par Marie Vella : « Comment fabrique-t-on le cinéma belge et comment le dynamise-t-on ? »« Quel est l’avenir du cinéma Belge ? »

19h00 Clôture + projection de courts métrages « Ceci n’est pas l’avenir du cinéma belge »
22h30 Débat informel en présence des réalisateurs


Souscrire à la newsletter